27 nov. 07

Espagne - Grenade, dans les rues de l'Albaicín

Après avoir traversé le Sacromonte, je rejoins Chloé en ce samedi 11 novembre. Elle travaille dans un petit bar, le Café au lait, sur une place très agréable au pied de l' Alhambra. Cette place est également une porte d'entrée vers la quartier arabe historique de la ville, la splendide Albaicín. Sur cette place se trouvent nombreux musiciens qui à tour de rôle, nous envoutent au son des guitares sud-américaines. Un vrai plaisir. Je lézarde quelques heures au soleil, tout en lisant un bouquin de grammaire espagnole. A plusieurs reprises, je m'imaginais jouer un jour un morceau de guitare au pied de l'Al Hambra. L'occasion se présentant, un guitariste me prêt une guitare. Souhait réalisé !

P1020292

P1020293

Dimanche 12/11, je rejoins Chloé sur cette même place, afin de visiter l'Albaicín. Il s'agit du quartier historique arabe de la ville de Grenade, situé juste en face de la Al Hambra. L'albaicin est composée de nombreuses petites rues. A l'époque, il recelait de nombreuses mosquées dont ils subsiste quelques éléments dans les églises, souvent baties aux mêmes emplacements. Les montées de l'Albaïcin sont reluisantes de sérénité. Des petites cours intérieurs, des jardins aux couleurs des chrysanthèmes, symboles de l' automne. Des arbres aux feuilles rouge, jaunes. L'Albaicín est un quartier ennivrant les différents sens. 

P1020321 P1020327

P1020336

Les montées de l'Albaïcin nous emmênent au Mirador de Saint Nicolas, point de vue offrant une vision panoramique de la ville et des alentours. Le sommet de la coline de l'Albaïcin offre une vue éclatante sur l'AlHambra, Grenade, la Sierra Nevada et l'Andalousie. La-haut se trouvent de nombreuses cuevas dans lesquelles logent des gens du voyage, des hippies  et autres espagnols. La mairie de la ville en a détruit certaines en 2006, pour cause officielle d'insalubrité. Toutefois, de nombreuses personnes vivent encore ici. Après un coucher de soleil et lever des lumières de lampadaires de diverses couleurs, nous redescendrons réjouis de l'observation nocturne de Grenade et sa région.

P1020343

P1020368

Posté par Emmanuel_M à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 nov. 07

Espagne/Andalousie - Grenade, le Sacromonte

Madrid-Grenade en quelques heures de bus, pour 14 euros. Intéressant. Il est 19h00, mon amie Chloé me retrouve dans la vieille ville. Arrêt dans une épicerie. Fort accent pour fort volume. Le petit chien de la commerçante se met à uriner sur les oignons ! Vive l'hygiène ! A Grenade, le climat est rude: forte amplitude thermique entre le jour et la nuit. Un pull la nuit, un Tee-Shirt la journée. Réveil gracieux le lendemain, et découverte du jardin.

P1020247 P1020245

Le jardin est entretenu par quelques habitants locaux qui vivent en échange dans une cueva à titre gratuit. Cueva, comme cave, ou habitation troglodyte. 

P1020250 

P1020262

Direction le centre-ville. Envion 25 minutes de marche-à-pied qui m'emmenent en direction du quartier gitan, le sacromonte. Un quartier très dépaysant, rempli de cuevas desquelles sonne le flamenco. 

P1020278

P1020273 P1020283 P1020268P1020275

Vue sur l'AlHambra depuis le Sacromonte

Posté par Emmanuel_M à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
25 nov. 07

Espagne/Madrid - Madrid, une première impression

Le pas est franchi. Je monte dans l'avion m'emmenant en Espagne pour une durée de 10 jours, avoir une première impression de quelques villes avant d'aller y vivre, peut-être, un jour. 6 novembre 2007. Un coucher de soleil absolument incroyable. De l'orange du soleil à un bleu nuit d'une pureté et d'une profondeur extraordinaire.

P1020163

P1020164

J'arrive donc à Madrid, et après un saut à l'auberge de jeunesse (Calle de las Huertas), mon estomac me guide vers un petit restaurant. Des légumes grillés. Après six mois de repas irlandais, quel plaisir! Puis quelques tapas. Le lendemain, je profite du beau temps pour me ballader un peu, et photographie des groupes, des "vrais", comme des "faux".

P1020174

P1020175

Pedro, rencontré à Dublin, me présente alors sa ville, à travers le Prado notamment. Avec un guide de qualité, que la visite d'un musée peut devenir intéressante. Assez rare pour que je le mentionne ! Balades dans des marchés alimentaires, dégustations de tapas rythment la suite de la journée.

P1020221 P1020220 P1020224

Le dernier jour, déjà. Retour à la puerta del sol, puis à plaza mayor, sur laquelle il y avait une célébration. La puerta del Sol, pourtant fameuse, est loin d'être très grande, ni belle, et donc pas impressionante. Mais placée au centre de la ville, elle en symbolise le coeur. Elle est aussi le point kilométrique zéro des distances à Madrid, et est au centre géométrique du pays. Vous connaissez peut être la tradition ? Tout le monde se réunit habituellement le 31 decembre sur cette place pour célebrer le nouvel an au son de l'horloge. La coutume veut que l'on avale un raisin à chaque coup de cloche.

P1020196

Puerta del Sol

P1020232

Plaza Mayor

Que retenir de Madrid après ces trois jours en son sein ? Intéressante ? Oui, mais pas comparable à Barcelone. Polluée, bruyante, la capitale espagnole n'est surement pas la ville la plus attractive de la péninsule. Une étape intéressante en Espagne, tant pour l'Histoire que pour la culture et la politique. Une ambiance castillane s'il en est, une bonne odeur de poulpe, un groupe de cinquantenaires en terrasse à 11 heures du matin. De belles petites anecdotes à garder au coin de la pupille, de la narine ou de l'oreille, pour le choix d'une ville de travail, un jour, peut-être.

Posté par Emmanuel_M à 00:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
07 nov. 07

Irlande/Munster - Le Ring of Kerry

Samedi 3 novembre 2007. Je quitte ainsi Dingle et arrive a Killarney, porte d'entrée de la région du Kerry, vendredi soir. Killarney est une petite ville agréable, assez vivante. Je ne prendrais pas le temps de la visiter, même si rien n'est réellement intéressant. Il s'agit plus d'une étape idéale pour visiter le Kerry par la route le traversant et formant un anneau, le ring of Kerry. Après avoir passé une soirée avec deux français dont un fréquentant le même bar que moi en Haute-Savoie, me voila donc parti de bonne heure pour une journée de bus faisant le tour du Kerry. Le premier arrêt du bus se fait au niveau d'un café et d'un petit "musée" consacré aux tourbières. Des ce moment, nous avons une idée des paysages que nous allons traverser durant la journée.

P1020048 P1020050 P1020053

P1020054 P1020057 kerry1

kerry2

Nous reprenons la route, pour s'arrêter plus tard au bord d'une superbe vue sur la péninsule de Dingle. L'endroit est très agréable, un vrai bonheur.

P1020060 dingle_peninsula P1020063

Nous continuons a longer la cote. Paysages garantis. Puis, plus a l'intérieur des terres, certaines sports sont fabuleux. Une rivière et sa zone alluviale par ci, un mont avec quelques moutons par la. Le paysage est encore très différent des trois autres régions de l'Ouest que j'ai visité (Burren, Aran islands et Connemara). Cette fois ci, il offre des couleurs plus proches du brun que du vert, même si, et c'est une caractéristique du Kerry, la variation de paysages et de couleurs est plus importante qu'ailleurs.

P1020074 P1020086 P1020092

  P1020093

P1020098 P1020102 P1020099

La balade continue avec toujours autant de splendides paysages. Nous faisons ensuite une pause de 30 minutes dans le petit village de Sneem, agréable bourg très coloré.

P1020111 P1020112 P1020106 

Enfin, le ring of Kerry se termine par la traversée d'une partie du Killarney National Park. Les paysages, que l'on s'imagine mal avec ces photos, sont absolument splendides. La couleur des lacs par exemple, un gris foncé très métalliques, est extraordinaire. Le Kerry offre vraiment des paysages splendides, qui m'ont plus ébahis que ceux du Connemara par exemple.

P1020139 P1020137 P1020134

P1020146

Le Kerry est une région d'Irlande à voir absolument. Cette semaine sur la cote ouest fut très intéressante. Difficile de dire ce que j'ai préféré, tellement les paysages étaient différents. Après cette belle journée dans le Kerry, je pris le train puis le bus pour retourner à Dublin. J'arrive samedi soir, tard, bien fatigué mais content, car ayant vraiment l'impression d'être allé dans l'Irlande profonde. Un jour plus tard, je prends l'avion pour Madrid. J'ai effectivement décidé de visiter un petit bout d'Espagne afin de revoir une amie et voir s'il serait possible d'y apprendre l'espagnol...maintenant, ou dans le futur.

Posté par Emmanuel_M à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 nov. 07

Irlande/Munster - Dingle

Mercredi 31 octobre, jeudi 01 et vendredi 02 novembre 2007. Après une nuit faite de nouvelles rencontres dans la festive Galway, je prends le bus en ce mercredi 31 octobre 2007. Direction: Dingle. Cette commune se trouve bien plus au sud de l'Irlande, mais également sur la cote ouest. J'y étais allé dix ans auparavant, et même s'il me restait très peu d'images en  tête, je me rappelais très bien que j'avais beaucoup apprécié ce petit port de pèche. Après 6 heures de bus et deux changements, j'arrive en milieu d'après-midi au centre ville. Mais cette fois-ci, je ne suis pas allé dans une auberge de jeunesse. Non, pour la première fois, j'ai fait du couchsurfing. Peut-être ne connaissez vous pas ce "phénomène" qui a de beaux jours devant lui...alors pour comprendre ce que c'est, voila le lien wikipédia et surtout l'adresse du site.

J'appelle mon couchsurfeur, Rob, un sud-africain vraiment sympa. Me voila donc logé chez un habitant de Dingle (une chambre pour moi tout seul, quelle classe!), et c'est parti pour deux jours de rencontres de nouveaux irlandais et de la fête qui va naturellement avec. Je reste tranquille ( en fait, je suis claqué et dors deux heures). Le soir, je rencontre Mark, coloc de Rob, et Louise, sa petite-amie. Quelle bonne soirée! En dégustant quelques boissons alcoolisées, nous parlons de nombreuses choses, tels que la langue gaélique, la péninsule de Dingle etc.

dingle_peninsula

Avec les iles d'Aran, la péninsule de Dingle est une région très irlandophone. Le gaélique est parlée de manière courante par la majorité de la population. Effectivement, l'éducation se fait a la sauce gaélique: ainsi, l'enseignement a l'école primaire se fait entièrement en irlandais. Si les enfants parlent anglais pendant les heures d'école, ils sont punis et doivent rester plus longtemps en cours. De plus en plus, l'enseignement dans les lycées se fait aussi en gaélique. Ainsi, certains nouveaux lycées ne dispensent leurs cours qu'en gaélique (notamment a Ballyferriter), ce qui n'est pas sans poser un problème d'intégration, notamment pour les nombreux immigrés polonais venant s'installer pour le long terme en Irlande. Ils se retrouvent obligés d'apprendre cette langue si leurs enfants veulent pouvoir aller a l'école. Dans les lycées ou l'enseignement se fait en anglais, les étudiants passant leur contrôles en langue irlandaise se retrouvent avec un bonus final de 10%. Cette discussion avec Mark et Louise, parlant eux même l'irlandais, était très intéressante. Ils m'ont écrit quelques phrases en irlandais. Voila donc ce qu'il faut dire quand vous rencontrez un bon irlandais dans un pub:

HOW ARE YOU ? →  CONAS A TÁN TÚ ?

I AM GOOD → TÁ MÉ GO MAITH

THANK YOU → GO RAIBH MAITH AGUT

YOUR WELCOME → TÁ FAILTE ROMHAT

CHEERS → SLAINTE

Le lendemain, me voilà parti a la découverte de Dingle (après avoir avalé un fish and chips). Il s'agit donc d'un petit port de pêche très typique et vraiment génial. Un vrai coup de cœur. Les maisons sont de toutes les couleurs, les gens y sont très agréables, les bateaux de pèche sont omniprésents. Attention toutefois à l'aquarium de la ville, très cher pour ce qu'il propose.

P1010950 P1010959 P1010946

dingle1 dingle2

P1010955

P1010963 P1010964 P1010954

Le soir, un deuxième couchsurfeur (un belge très sympa) arrive, et c'est reparti pour une nouvelle soirée: après un bon plat de pâtes, nous voila dans un pub de la ville. Les guides disent souvent que la meilleure musique irlandaise s'écoute dans l'ouest du pays. C'est vrai. En tout cas, le concert auquel nous avons insisté était vraiment bien.

P1010968 P1010982 P1010974

Je rencontre une irlandaise jouant de la Tin Whistle (flute irlandaise). Peu de temps avant, une copine de Rob nous avait fait de splendides morceaux irlandais et slave avec sa seule flute. Quel plaisir. Je rencontre aussi Éric, un lyonnais expatrié a Dingle depuis 6 ans, et jouant du Bodhran (photo ci-dessous, a gauche), un autre instrument typique de la musique irlandaise (percussion). Il m'explique que la plupart des concerts dans le pubs ne sont pas payés, et que bien sur, un boulot alimentaire est obligatoire. Le banjo (je pense) fait aussi partie des instruments utilisés durant ce concert.

P1010985 P1010991

La soirée se termine en musique, chez Rob et Mark: guitare, flute, et chansons. Ma première expérience de couchsurfeur restera un très bon souvenir. Le lendemain, nous avons quelques heures (Stean, le second couchsurfeur, et moi), pour visiter la péninsule, un des plus beaux endroits de l'ile. Pour dire d'économiser un peu, nous partons le pouce en l'air au bord de la route. Le stop n'aura pas bien marché, et finalement nous n'avons fait qu'une courte part de la péninsule. Ma fois, ce sera pour un prochain voyage ! Voila quelques photos prises le long le long d'une portion de la Slea Head Drive, faisant le tour de l'ouest de la péninsule. Sur cette route, le noms des villages est écrit seulement en gaélique (a gauche, il s'agit du nom irlandais de Dingle).

P1020010 P1020014 P1020022

P1020018

Un peu déçu de ne pas avoir vu l'extrémité ouest de la péninsule, je pars en direction de Killarney, principale ville du Kerry, après avoir acheté une flute irlandaise et un DVD pour apprendre quelques morceaux. C'est décidé, ma passion pour la musique l'emporte et j'apprendrai cet instrument, 15 ans après avoir arrêté la flute a bec classique, et en complément de mon intérêt pour la guitare classique. Killarney et le fameux ring of Kerry m'attendent...et ne me décevront pas !

Posté par Emmanuel_M à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 nov. 07

Irlande/Connaught - Inishmore (Iles d'Aran) (2)

Mardi 30 octobre 2007. C'est seul avec mon vélo et sous un temps nuageux que je pars donc a la découverte de l'ensemble de l'ile d'Inishmore, après en avoir vu un petit morceau la veille. Nous sommes mardi 30 octobre. La veille au soir, je passais la soirée en compagnie d'autres vacanciers venus d'horizons divers (Australie, Canada, Italie). Nous étions allé dans un pub du Kilronan pour apprécier l'ambiance locale, les discours de bistrot en gaélique. Une bien bonne soirée. Me voila donc de bonheur (lapsus révélateur) sur les chemins d'Inishmore, seul au monde. Quel plaisir !

  P1010882 P1010883 P1010884

En m'approchant d'un point de vue sur une colonie de phoques (je ne verrais finalement que trois phoques en train de nager...on est loin de l'Alaska!), je tombe sur un superbe petit lac avec de nombreux oiseaux d'eau douce: cygnes, oies et nombreux types de canard...Ma passion ornithologique remonte a la surface et c'est de longues minutes que j'observe ce petit coin de paradis.

P1010885 P1010887 P1010888

Puis je vais sur la plage, observe de nouveaux oiseaux (marins cette fois), les phoques, les twelve bens du Connemara, ou encore les nombreuses algues déposées sur la plage.

P1010890 P1010891 P1010893

Me revoilà parti sur la route. Je m'arrête régulièrement manger des mures, en très grande quantité sur l'ile, et prendre des photos des deux vaches du champ X, des trois chèvres du champ Y. Ici pas de gros élevages. Les nombreuses parcelles sont pour la plupart désertes, mais tout de même, de temps a autre, on croise un peu de bétail. Je tombe aussi sur une superbe plage.

P1010899 P1010898 P1010901

P1010894

Puis, une légère bruine commence a humidifier mes vêtements. Je n'accélère par mon rythme pour trouver un abri, restaurant touristique. Ce moment est ancré dans ma mémoire. Je suis "perdu" en vélo sur un territoire profondément irlandais, il pleut, je commence a être bien mouillé. Je ne me suis jamais senti aussi irlandais en six mois: le bonheur a l'état pur.

P1010903

Je rejoins un restaurant, mange une délicieuse soupe accompagnée d'une apple pie, puis vais voir une attraction importante de l'ile: Dun Aengus. il s'agit sans doute d'un des forts préhistoriques les mieux conservés d'Europe. Il est de forme semi-circulaire. L'arrivée au fort débouche sur une falaise de 90 mètres de haut: cela pourrait expliquer la forme du fort: certains de ne pas être attaqués par la mer, les constructeurs n'en auraient fait que la moitié. L'origine du fort remonterait a 1100 av J.C. Je n'en dis pas plus, voila quelques photos des paysages observables dans cette partie de l'ile.

P1010931 P1010937 P1010914

aran

Puis, je rentre a Kilronan, et rencontre un couple d'italien très sympa. Lui est un photographe chevronné (il a gagné des concours nationaux dans son pays), et il me donne des critiques et conseils sur certaines photos. Nous allons dans un bar, il m'aide alors a bien préparer la photo que voici. On analyse l'endroit, l'atmosphère qui se dégage, avec les couleurs, les irlandais etc. La photo est plutôt réussie, même si malheureusement le focus s'est fait sur le fond du bar plutôt que sur les deux irlandais. Je ne pourrais pas reprendre la photo, d'autres personnes s'installant en direction du pub, mais cette rencontre et les conseils que le photographe m'a donné m'ont vraiment envie d'améliorer mes connaissances de la photographie, art absolument passionnant mais dont je ne connais...rien. Je quitte donc Inishmore après deux jours étonnants. On ressent sur cette ile toute la rugosité des paysages, de la géologie et de l'Histoire et la vie des irlandais. Au niveau ornithologique, je me suis régalé. C'était vraiment deux jours intéressants, on se sent ici dans les profondeurs de l'Irlande, vraiment. Je prends le bateau, puis retourne a Galway. Et le lendemain, départ pour Dingle.

aran3

 

Posté par Emmanuel_M à 23:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
29 oct. 07

Irlande/Connaught - Inishmore (iles d'Aran)

29 octobre 2007 - Déjà une journée de passée sur l'ile d'Inishmore, au large de la Galway bay. Inishmore constitue la plus grande des trois iles d'Aran. L'idéal est de la faire en vélo, c'est donc avec grand plaisir que j'ai entamé la visite de l'ile sur deux roues. L'ile a la particularité  de posséder un nombre gigantesque de muret de pierres. on y rencontre donc des murets, des irlandais irlandophones (ici, le gaélique est plus parle que l'anglais, et certaines traditions irlandaises, perdues en Irlande, restent encore bien présentes sur les trois iles), des oiseaux que je n'avais  jamais observes auparavant (traquet tarier, crave a bec rouge, ainsi que des oiseaux de mer), des surfeurs. C'est un réel bonheur que de se balader ici, tout est calme, le temps semble arrêté . En haut a droite, il s'agit de la banque d'Irlande...bien sur, c'est écrit en gaélique.

P1010820 P1010818 P1010865

P1010838

Un habitant et son âne: bienvenue sur Inishmore!

Pourquoi tous ces murets ? Selon le Routard, on ne trouve effectivement nul pays au monde ayant construit tant de murs. Pendant des siècles, hommes et femmes d'Aran  creusèrent des sillons dans la roche et le calcaire pour y mêler algues et sables. En pourrissant, elles fournissaient l'humus  ou poussèrent ensuite pommes de terre et herbe grasse. Il fallait bien mettre les pierres quelque part...En plus, elles protégeaient la mince couche de terre...Il me semblait qu'il y avait une raison bien plus dramatique, telle qu'une obligation pour les irlandais colonisés par leur voisins de partir dans cette région de Galway (Connaught). Je vérifierai...Avant de louer un vélo, j'ai fait le tour a pied de Kilronan, le principal village de l'ile, et ai acheté quelques superbes vêtements fait en laine d'Aran...forcément! Je louais le vélo et partais sur une colline de l'Ile. Du sommet, c'était un vrai bonheur de voir l'Atlantique, gris en dehors d'une partie brillante et ensoleillée.

P1010839  P1010856   P1010848

P1010866

Puis, je retourne vers le village de Kilronan. J'en profite pour prendre en photo un cheval dans un...jardin. Enfin, je teste différents réglages pour le coucher de soleil sur la mer. Une bien belle balade. Espérons que demain sera pareil.

P1010849 P1010862 P1010868

aran

Posté par Emmanuel_M à 18:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
28 oct. 07

Irlande/Connaught - Retour dans le Connemara

Apres être arrivé samedi 27 octobre en soirée dans la charmante petite ville de Galway, je prenais le chemin du Connemara, apres une première excursion quelques semaines auparavant, de manière à avoir une idée plus complète des paysages à voir dans cette superbe région. Cette fois ci, je décidais de prendre un bus longeant la côte, chemin que je n'avais pas parcouru la premier fois. Je ne me suis pas trompé: nombreux murets de pierre et vus intéressantes sur la baie de Galway. Nous nous arrêtions la première fois au deserted famine village, un village abandonné lors de la famille, mais qui possède certaines habitations habitées maintenant.

P1010737 P1010736 P1010734

Puis, nous montions dans les terres, à travers la Maam valley, une superbe vallée composée de tourbières, comme une grande partie du Connemara. Un vrai plaisir d'aller là-bas. Cette zone est pleine de lacs, tourbes exploitées, moutons en semi liberté. La splendeur du Connemara se retrouve dans cette vallée.

P1010750 P1010752 P1010761

Arrivés a Kylemore Abbey, que j'avais deja visité, je decidai d'aller marcher un peu dans la tourbière pour prendre en photos les monts du Connemara, les Twelve Bens, et sortir un peu des sentiers battus. J'en profite alors pour photographier de la sphaigne, la mousse des tourbieres, ainsi que les moutons, quelques peu effrayés de ma présence...

P1010776

P1010778 P1010780 P1010779

P1010811 P1010792 P1010787

P1010763 P1010784

Le Connemara, en partie pluvieux, m'a donné de nouveau de très belles émotions, de pur bonheur à la vue de cette nature préservée. C'est une région superbe ! Et demain, départ pour les iles d'Aran !

P1010804

Posté par Emmanuel_M à 19:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 oct. 07

Irlande/Leinster - Mission DCU et systême éducatif Irlandais

Ma mission de 4 mois se termine à la fin de la semaine. Je garderai globalement un bon souvenir de cette experience en labo de biotechnologie et qui plus est à l'étranger. Notamment car j'ai rencontre des personnes tres agréables. Une expérience personnelle et professionnelle enrichissante, dans un pays ou le domaine des biotechnologies est à la pointe.

irlande_dcu

Qu'en est il du système éducatif irlandais? Selon un magazine français et d'autres articles que j'ai lu, il est considéré comme de grande qualité, et je suis certain que c'est vrai. Il est basé sur le LMD, avec donc trois ou quatre ans d'études après le bac (leaving certificate) menant au Bachelor Degree, puis 1 ou 2 de plus menant au Master Degree. Quand aux thèses (PhD), on peut les commencer des la fin du Bachelor, en les combinant avec les Master. Le pays compte 7 universités, dont trois à Dublin. La Dublin City University est jeune et très subventionnée. En sortent de bons scientifiques. Trinity College est l'université historique du pays, connue et reconnue. Elle est donc plus cotée, même si mes copains irlandais me disent qu'il n'y a pas de réel différence de niveau entre Trinity et la DCU par exemple, mais que le choix se fait aussi sur des critères géographiques et tout simplement de choix de formation. Bref, Les universités de Dublin sembleraient se valoir selon certains irlandais. Quoiqu'il en soit, de nombreux étudiants, notamment d'Asie (Corée et Japon) viennent suivre un cursus universitaire en Irlande. Et bien sur, les programmes européens permettent une bonne mobilité vers les pays voisins, dans les deux sens...

Posté par Emmanuel_M à 23:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
20 oct. 07

Irlande/Leinster - Marcello's leaving party

En ce vendredi 20 octobre, un de nos colocataire, Marcello, un anarchiste sarde, thésard en Espagne, avait invité ses potes pour fêter son retour à Madrid. Notre étonnant Nacho, cuisinier hors-paire et vrai comique dès qu'il parle, nous avait donc préparé une série de tapas, tortilla... Menu espagnol principalement...il faut dire que depuis septembre, je vis plus dans une auberge espagnole qu'irlandaise...Façon de dire que l'Espagne, ou du moins la langue espagnole représente en force: Gero, Madrilène argentin, Nacho, Madrilène espagnol, Marcello, Madrilene italien, David, Catalan. Il y a aussi Philippe, qui lui vient de Martinique ! Quelques amis de l'école d'anglais de Marcello nous ont rejoint, et autant dire que la fête était cosmopolite : une Coréenne, une Japonaise, une Brésilienne, deux Espagnols, deux Italiens, un Français. Pour cela, partir prendre quelques semaines de cours de langue dans un pays anglophone est vraiment génial:  rencontres  assurées de personnes diverses. Voilà, je poste donc quelques photos de cette soirée, finie en centre-ville, pour  que tous le monde puisse y avoir accès:

P1010704 P1010707 P1010714

irlande_nacho   

Une colocation internationale à l'étranger est idéale pour ne pas se sentir seul, vivre une expérience humaine forte et progresser en anglais. Pour l'instant, je suis vraiment bien tombé, et ça tourne, étant donné que la plupart des personnes passant par le service Celtic Halls ne restent pas longtemps dans ces apparts. J'attaque la semaine prochaine ma dernière semaine de travail. Puis je voyage environ une semaine en Irlande, principalement sur la cote ouest, avant d'aller directement depuis l'Irlande...en Espagne ! 

Posté par Emmanuel_M à 19:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,