04 mai 10

France/Guyane - Prochaine étape ?

Prochaine étape: Journalisme amateur? De retour en France métropolitaine, je vais faire une pause dans ce blog. Toutefois, j'aime vraiment écrire et j'ai envie de continuer à progresser en photo au fil du temps, aussi je risque d'avoir très ponctuellement l'envie de publier quelques articles orientés vers du journalisme amateur sur les thématiques du développement local durable et de l'environnement, sur des sujets photographiables.

P1010471

"Vu la tête de ce champignon, le nuage ne s'est pas arrêté à la frontière" (journalisme amateur !)

Prochaine étape: France métropolitaine? Hé oui, à priori je suis parti pour rester quelques années en France métropolitaine. Voir autre chose permet aussi de mieux percevoir, à la fois sa propre histoire, sa propre identité, mais aussi les territoires dans lesquels on vit. Je veux parler de la France métropolitaine dans son ensemble, ou plus particulièrement de la Haute-Savoie, de Rhône-Alpes etc. En 2010, il est vraiment facile et utile à tous d'aller voir ce qui se passe ailleurs. A ce jour, partir dans un autre pays de l'UE est particulièrement facile sur les plans administratifs, et dans cette identité européenne qui se construit petit à petit chez une partie de la population du vieux continent, c'est une possibilité qui vaut vraiment le coup et qui permet de prendre du recul sur les mouvements nationalistes et le repli sur soi. De même, vivre une expérience dans un département français d'outre-mer offre à chaque métropolitain la possibilité d'avoir une vision plus fine de la France, tant par l'histoire, la géographie que par l'actualité. la France métropolitaine et ultramarine est composée d'un nombre de territoires particulièrement variés, avec des identités culturelles régionales assez diverses malgré un système centralisé. Dans un pays qui a changé, la richesse et la diversité des cultures, qui fait particulièrement peur aux nationalistes, est à mon avis dans la lignée de la construction d'une France plutôt mélangée dans un monde de plus en plus brassé. La Guyane offre un exemple de mélange qui se passe plutôt bien, où chacun arrive à vivre avec chacun sans trop de racisme.  

Prochaine étape: on force la machine ! Petite allusion à un artiste qui m'a toujours donné envie de découvrir l'Amérique du Sud. Faire de plus en plus attention à nos actions au jour le jour, acheter simple, malin et responsable. Travailler sur des projets liés à ses idées. Tout cela est bon pour soi-même mais aussi pour autrui et l'environnement. Mettons cela en pratique au jour le jour ! Un petit signe de paradis avec cette dernière photo, pour rappeler aussi l'existence de l'effet papillon dans chacune de nos vies. A bientôt !

P1010490

Posté par Emmanuel_M à 14:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

03 mai 10

France/Guyane - Remerciements

Ce premier article en guise de conclusion, je le consacre à toutes les personnes qui m'ont aidé à la réalisation de ces projets dont je parle sur ce blog depuis maintenant de 3 ans. Tout d'abord, par envie de transparence, je tiens à remercier mes parents qui ont eu un rôle important en m'aidant à m'installer en Irlande. En m'avançant le financement de mes cours d'anglais en avril-mai 2007, ils m'ont permis de m'installer plus tranquillement et surtout de me laisser le temps de trouver un emploi de qualité, donc d'avoir diverses une expérience professionnelle et de valider un séjour de presque un an sur l'île d'Emeraude...ce séjour ayant été primordial dans l'obtention de ce poste en Guyane française et dans la réalisation de cette expérience parfaitement dans la lignée de la construction d'un projet personnel et professionnel. Merci beaucoup à mes parents donc, qui ont en plus fait la démarche de venir découvrir la Guyane, ce qui leur a surement fait autant plaisir qu'à moi. Il est certain que cette aide m'a été précieuse en 2007, mais de faibles ressources ne doivent pas empêcher quelqu'un de partir vivre une expérience loin de ses cadres. Je pense que le plus important est de garder un peu d'argent sur un compte à part pour financer un éventuel retour en cas de pépin dans le pays expat ou dans le pays d'origine. J'ai rencontré des personnes qui sont arrivées en Irlande avec environ 500 euros. Ça fait peu, c'est certain, mais avec un brin de détermination et de débrouillardise, elles sont arrivées à s'installer et à trouver un job, dans une économie certes très favorable à l'époque. Dans tous les cas, partir travailler ailleurs vaut vraiment le coup.

Ce séjour en Guyane m'a permis de rencontrer de nombreuses personnes avec qui j'ai noué des relations de qualité. Je pense à ma colocataire durant 8 mois, et dont le parcours professionnel m'inspire particulièrement, je pense à Hervé, mon compère bénévole avec qui j'ai parcouru les plages, je pense à Eric qui aura été toujours là et en particulier le week-end ou j'avais besoin de lui, je pense à Steph et Lola, qui m'ont hébergé à deux reprises. Je me suis fait un groupe de potes grâce au couchsurfing, et ai pu découvrir de super personnes: Dave et Ophélie, Claude, Delphine, Elisa, Audrey, Jody pour ne citer qu'eux.

P1020164  

Il y a aussi Marc et Alain, deux ingénieurs civil guyanais avec qui je travaillais et qui ont su m'intégrer au service et me faire apprécier ce département, il y a bien sur les kouroutiens (Ludo, Caro, Kamal, Sandra, Alexandra, Joachim pour ne citer qu'eux). Et puis je n'oublie pas Raph, Juliana, rencontrée à Dublin et recroisée à Cayenne, Marie, Sylvia, Eddy et toutes les personnes avec qui j'aurai partagé quelque chose à un moment ou un autre. Et un petit clin d'oeil aussi à Babzy, commentatrice de choc ! Travailler sur des projets sur un territoire donné, que ce soit en France métropolitaine, dans les DOM ou dans n'importe quel pays, nécessite un minimum d'engagement dans son projet professionnel. Dans ce sens, j'ai eu une chance de rencontrer des personnes passionnées et passionnantes tout au long de cette expérience professionnelle. Je pense à deux Inspecteurs de l'Education Nationale avec qui j'ai partagé la pirogue m'emmenant sur le Maroni et l'Oyapock et pleinement investies dans leur tâche de superviser et d'améliorer l'enseignement du premier degré dans leurs circonscriptions. Comprendre le fonctionnement de l'Education Nationale, qui plus est dans le contexte guyanais, est particulièrement utile. Ajouter une brique aux constructions scolaires du département le plus jeune de France, comprendre la relative critique de nos compatriotes guyanais vis-à-vis de l'État, avoir une première perception de l'Amérique du Sud, et tout simplement avoir une vision plus complète de la France, sur les plans historiques, géographiques et culturels, fait partie de ce que peut apporter une expérience en Guyane. Merci à vous tous pour tous les moment de qualité passés en votre compagnie !

Posté par Emmanuel_M à 21:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
02 mai 10

France/Guyane - Retours au vieux port de Cayenne

Le vieux port, beau site pour l'observation des oiseaux limicoles des vasières et mangroves.

P1020060 P1020063 P1020065 

P1020068 P1020093 P1030365

P1020082 P1020085

Moucherolles pies en train de faire la maison (à gauche) et les bébés (à droite)

Chaque passage sur ce site m'offrit la possibilité de quelques observations de qualité. Voilà une aigrette neigeuse.

P1020077 

Mais une sortie me fit vivre des émotions particulièrement forte. 9 octobre 2009. La saison sèche est là, et cette soirée, le soleil couchant nous offre un cadre d'observation absolument splendide. Des milliers d'oiseaux limicoles -oui, des milliers - passent autour de nous, observateurs avides de clichés et de moments intacts, remontant les vasières, longeant cette côte mobile pour le plus grand plaisir des yeux.

P1030114 

Vol d'ibis rouges, observation géniale sur fond de soleil couchant

P1030119

Le soleil enveloppe la surface de l'eau de tout son éclat, et cette sortie hasardeuse illumine une année guyanaise remplie d'expériences très fortes. Mais voilà, mon contrat d'un an s'est terminé, et même si certains objectifs de ce projet n'ont pas aboutis, d'autres objectifs et une certaine réalité m'incitent à un retour en France métropolitaine, pour une durée indéterminée. Pas de boulot, plus d'appart, pas de moyen de déplacement, et toute la vie devant moi pour revenir un jour peut-être travailler dans ce département intéressant et accueillant. En ce 9 octobre, je laisse mes émotions vibrer à la vue de ce paysage naturel paradisiaque, et revisualise intérieurement nombre de moment vécues durant ce séjour qui restera gravé pour sa richesse tant sur les plans personnels que professionnels. En ce 9 octobre, j'ai la satisfaction d'avoir réussi de nombreuses choses mais la sensation que cette expérience guyanaise n'est qu'une première étape d'un projet professionnel et personnel plus conséquent qui me verra probablement reposer un pied ici. Car au bonheur d'avoir fait des rencontres si enrichissantes s'ajoute celui de mieux percevoir son histoire et son identité, en tant qu'individu mais aussi en tant que personne française parmi tous les citoyens du monde. En ce 9 octobre, le moment est gravé, les conclusions s'imposent et le retour en France métropolitaine se décide progressivement...

P1030373  

Un coucher de soleil comme clôture d'un séjour faisant rayonner les envies

Posté par Emmanuel_M à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 mai 10

France/Guyane - Excursion dans l'Ouest

Le paradis existe, il suffit d'ouvrir les yeux. Cette affirmation est particulièrement vraie lorsqu'on dors en Hamac au gîte Angoulême, sur la route de l'ouest guyanais, et qu'au petit matin une multitude de chants d'oiseaux réveille l'homme de passage pleinement assoupi au milieu de la forêt.

P1020944 

Coucher de soleil sur la forêt

P1020957

Lever du jour sur la forêt 

Cette forêt est toujours aussi envoutante et surprenante. Le gîte est un point de départ idéal pour une balade dans ses alentours, et c'est surveillé par le païpayo que nous nous y aventurons. un petit sentier, une rivière, des arbres majestueux, welcome to Amazony!

P1020964 P1020975 P1020978 

P1020988  P1020990

Le gite est sur une clairière aux nombreux arbres et arbustes fruitiers. Quant aux serpents collectionnés dans l'alcool, ils proviennent des alentours...

P1030051 P1030056 

P1030059 P1030055 P1030058 

L'ouest, c'est aussi Saint-Laurent du Maroni et son marché aux multiples couleurs. Le marché le plus sympa que j'ai réalisé en Guyane, duquel on sent le Suriname. Il y a aussi ces petites cases sur le bord des routes, où des personnes, souvent bushinengés, vendent leur production de fruits et légumes. Puis, la route nous fait traverser Mana et nous fait arriver au bout de la Guyane, dans la commune amérindienne d'Awala-Yalimapo. Une petite commune aux habitations typiques, et un petit moment fort sympathique. L'ouest guyanais, c'est encore une autre saveur, qui se termine à Awala ou en remontant le Maroni, fleuve majeur de ce département et autre source de rencontres et de découvertes enrichissantes.

  P1030021 

Vente de fruits sur le bord de la route, ouest guyanais

Posté par Emmanuel_M à 19:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,