Mercredi 31 octobre, jeudi 01 et vendredi 02 novembre 2007. Après une nuit faite de nouvelles rencontres dans la festive Galway, je prends le bus en ce mercredi 31 octobre 2007. Direction: Dingle. Cette commune se trouve bien plus au sud de l'Irlande, mais également sur la cote ouest. J'y étais allé dix ans auparavant, et même s'il me restait très peu d'images en  tête, je me rappelais très bien que j'avais beaucoup apprécié ce petit port de pèche. Après 6 heures de bus et deux changements, j'arrive en milieu d'après-midi au centre ville. Mais cette fois-ci, je ne suis pas allé dans une auberge de jeunesse. Non, pour la première fois, j'ai fait du couchsurfing. Peut-être ne connaissez vous pas ce "phénomène" qui a de beaux jours devant lui...alors pour comprendre ce que c'est, voila le lien wikipédia et surtout l'adresse du site.

J'appelle mon couchsurfeur, Rob, un sud-africain vraiment sympa. Me voila donc logé chez un habitant de Dingle (une chambre pour moi tout seul, quelle classe!), et c'est parti pour deux jours de rencontres de nouveaux irlandais et de la fête qui va naturellement avec. Je reste tranquille ( en fait, je suis claqué et dors deux heures). Le soir, je rencontre Mark, coloc de Rob, et Louise, sa petite-amie. Quelle bonne soirée! En dégustant quelques boissons alcoolisées, nous parlons de nombreuses choses, tels que la langue gaélique, la péninsule de Dingle etc.

dingle_peninsula

Avec les iles d'Aran, la péninsule de Dingle est une région très irlandophone. Le gaélique est parlée de manière courante par la majorité de la population. Effectivement, l'éducation se fait a la sauce gaélique: ainsi, l'enseignement a l'école primaire se fait entièrement en irlandais. Si les enfants parlent anglais pendant les heures d'école, ils sont punis et doivent rester plus longtemps en cours. De plus en plus, l'enseignement dans les lycées se fait aussi en gaélique. Ainsi, certains nouveaux lycées ne dispensent leurs cours qu'en gaélique (notamment a Ballyferriter), ce qui n'est pas sans poser un problème d'intégration, notamment pour les nombreux immigrés polonais venant s'installer pour le long terme en Irlande. Ils se retrouvent obligés d'apprendre cette langue si leurs enfants veulent pouvoir aller a l'école. Dans les lycées ou l'enseignement se fait en anglais, les étudiants passant leur contrôles en langue irlandaise se retrouvent avec un bonus final de 10%. Cette discussion avec Mark et Louise, parlant eux même l'irlandais, était très intéressante. Ils m'ont écrit quelques phrases en irlandais. Voila donc ce qu'il faut dire quand vous rencontrez un bon irlandais dans un pub:

HOW ARE YOU ? →  CONAS A TÁN TÚ ?

I AM GOOD → TÁ MÉ GO MAITH

THANK YOU → GO RAIBH MAITH AGUT

YOUR WELCOME → TÁ FAILTE ROMHAT

CHEERS → SLAINTE

Le lendemain, me voilà parti a la découverte de Dingle (après avoir avalé un fish and chips). Il s'agit donc d'un petit port de pêche très typique et vraiment génial. Un vrai coup de cœur. Les maisons sont de toutes les couleurs, les gens y sont très agréables, les bateaux de pèche sont omniprésents. Attention toutefois à l'aquarium de la ville, très cher pour ce qu'il propose.

P1010950 P1010959 P1010946

dingle1 dingle2

P1010955

P1010963 P1010964 P1010954

Le soir, un deuxième couchsurfeur (un belge très sympa) arrive, et c'est reparti pour une nouvelle soirée: après un bon plat de pâtes, nous voila dans un pub de la ville. Les guides disent souvent que la meilleure musique irlandaise s'écoute dans l'ouest du pays. C'est vrai. En tout cas, le concert auquel nous avons insisté était vraiment bien.

P1010968 P1010982 P1010974

Je rencontre une irlandaise jouant de la Tin Whistle (flute irlandaise). Peu de temps avant, une copine de Rob nous avait fait de splendides morceaux irlandais et slave avec sa seule flute. Quel plaisir. Je rencontre aussi Éric, un lyonnais expatrié a Dingle depuis 6 ans, et jouant du Bodhran (photo ci-dessous, a gauche), un autre instrument typique de la musique irlandaise (percussion). Il m'explique que la plupart des concerts dans le pubs ne sont pas payés, et que bien sur, un boulot alimentaire est obligatoire. Le banjo (je pense) fait aussi partie des instruments utilisés durant ce concert.

P1010985 P1010991

La soirée se termine en musique, chez Rob et Mark: guitare, flute, et chansons. Ma première expérience de couchsurfeur restera un très bon souvenir. Le lendemain, nous avons quelques heures (Stean, le second couchsurfeur, et moi), pour visiter la péninsule, un des plus beaux endroits de l'ile. Pour dire d'économiser un peu, nous partons le pouce en l'air au bord de la route. Le stop n'aura pas bien marché, et finalement nous n'avons fait qu'une courte part de la péninsule. Ma fois, ce sera pour un prochain voyage ! Voila quelques photos prises le long le long d'une portion de la Slea Head Drive, faisant le tour de l'ouest de la péninsule. Sur cette route, le noms des villages est écrit seulement en gaélique (a gauche, il s'agit du nom irlandais de Dingle).

P1020010 P1020014 P1020022

P1020018

Un peu déçu de ne pas avoir vu l'extrémité ouest de la péninsule, je pars en direction de Killarney, principale ville du Kerry, après avoir acheté une flute irlandaise et un DVD pour apprendre quelques morceaux. C'est décidé, ma passion pour la musique l'emporte et j'apprendrai cet instrument, 15 ans après avoir arrêté la flute a bec classique, et en complément de mon intérêt pour la guitare classique. Killarney et le fameux ring of Kerry m'attendent...et ne me décevront pas !