Mardi 30 octobre 2007. C'est seul avec mon vélo et sous un temps nuageux que je pars donc a la découverte de l'ensemble de l'ile d'Inishmore, après en avoir vu un petit morceau la veille. Nous sommes mardi 30 octobre. La veille au soir, je passais la soirée en compagnie d'autres vacanciers venus d'horizons divers (Australie, Canada, Italie). Nous étions allé dans un pub du Kilronan pour apprécier l'ambiance locale, les discours de bistrot en gaélique. Une bien bonne soirée. Me voila donc de bonheur (lapsus révélateur) sur les chemins d'Inishmore, seul au monde. Quel plaisir !

  P1010882 P1010883 P1010884

En m'approchant d'un point de vue sur une colonie de phoques (je ne verrais finalement que trois phoques en train de nager...on est loin de l'Alaska!), je tombe sur un superbe petit lac avec de nombreux oiseaux d'eau douce: cygnes, oies et nombreux types de canard...Ma passion ornithologique remonte a la surface et c'est de longues minutes que j'observe ce petit coin de paradis.

P1010885 P1010887 P1010888

Puis je vais sur la plage, observe de nouveaux oiseaux (marins cette fois), les phoques, les twelve bens du Connemara, ou encore les nombreuses algues déposées sur la plage.

P1010890 P1010891 P1010893

Me revoilà parti sur la route. Je m'arrête régulièrement manger des mures, en très grande quantité sur l'ile, et prendre des photos des deux vaches du champ X, des trois chèvres du champ Y. Ici pas de gros élevages. Les nombreuses parcelles sont pour la plupart désertes, mais tout de même, de temps a autre, on croise un peu de bétail. Je tombe aussi sur une superbe plage.

P1010899 P1010898 P1010901

P1010894

Puis, une légère bruine commence a humidifier mes vêtements. Je n'accélère par mon rythme pour trouver un abri, restaurant touristique. Ce moment est ancré dans ma mémoire. Je suis "perdu" en vélo sur un territoire profondément irlandais, il pleut, je commence a être bien mouillé. Je ne me suis jamais senti aussi irlandais en six mois: le bonheur a l'état pur.

P1010903

Je rejoins un restaurant, mange une délicieuse soupe accompagnée d'une apple pie, puis vais voir une attraction importante de l'ile: Dun Aengus. il s'agit sans doute d'un des forts préhistoriques les mieux conservés d'Europe. Il est de forme semi-circulaire. L'arrivée au fort débouche sur une falaise de 90 mètres de haut: cela pourrait expliquer la forme du fort: certains de ne pas être attaqués par la mer, les constructeurs n'en auraient fait que la moitié. L'origine du fort remonterait a 1100 av J.C. Je n'en dis pas plus, voila quelques photos des paysages observables dans cette partie de l'ile.

P1010931 P1010937 P1010914

aran

Puis, je rentre a Kilronan, et rencontre un couple d'italien très sympa. Lui est un photographe chevronné (il a gagné des concours nationaux dans son pays), et il me donne des critiques et conseils sur certaines photos. Nous allons dans un bar, il m'aide alors a bien préparer la photo que voici. On analyse l'endroit, l'atmosphère qui se dégage, avec les couleurs, les irlandais etc. La photo est plutôt réussie, même si malheureusement le focus s'est fait sur le fond du bar plutôt que sur les deux irlandais. Je ne pourrais pas reprendre la photo, d'autres personnes s'installant en direction du pub, mais cette rencontre et les conseils que le photographe m'a donné m'ont vraiment envie d'améliorer mes connaissances de la photographie, art absolument passionnant mais dont je ne connais...rien. Je quitte donc Inishmore après deux jours étonnants. On ressent sur cette ile toute la rugosité des paysages, de la géologie et de l'Histoire et la vie des irlandais. Au niveau ornithologique, je me suis régalé. C'était vraiment deux jours intéressants, on se sent ici dans les profondeurs de l'Irlande, vraiment. Je prends le bateau, puis retourne a Galway. Et le lendemain, départ pour Dingle.

aran3